GENERALITES

10e groupe

 

Chien de compagnie

Longévité : 9/11 ans pour les mâles,  10/13 pour les femelles

 

Un  caractère aimable

Affectueux, doux, au tempérament docile, intelligent, plutôt flegmatique, il n’est ni agressif, ni craintif.

Il est discret, n’aboie pratiquement pas et ne mord pas volontiers.

 

Un membre de la famille à part entière

Le Scottish Deerhound a besoin de l’affection de sa famille humaine (à défaut d’une vie en meute), il aime le contact physique avec son maître.

Il est assez démonstratif, et sait rappeler fréquemment toute l’affection qu’il porte à ses maîtres, quitte à devenir parfois quelque peu exubérant ! Sa prodigieuse force se révèlera pleinement à l’occasion de ses jeux avec son maître ou ses congénères.

Ce lévrier, des plus paisibles à l’intérieur de la maison, sait apprécier le confort d’un grand fauteuil ou d’un canapé et sait se montrer délicat avec les enfants.

Il peut être réservé à l’égard des étrangers en l’absence des maîtres mais n’a pas la vocation à être chien de garde, même si sa grande taille et son pelage presque noir a indéniablement un effet dissuasif sur les intrus.

 

Sociabilisation facile

Peu jaloux par nature, il s’entend généralement bien avec les autres chiens et la cohabitation se fait toujours en bonne intelligence.

Bien que chasseur dans l’âme, il sait respecter les autres animaux de la famille, pour peu qu’il ait été éduqué et habitué dès son plus jeune âge. Il souffre d’être isolé ou mis à l’écart de longues heures, les lévriers aiment vivre ensemble : à défaut d’un compagnon chien, il peut apprendre à vivre avec un ou plusieurs chats.

 

Une éducation ferme mais tout en douceur

Le Scottish Deerhound est généralement facile à élever, car il est intelligent, réfléchi et par nature plus obéissant que d’autres lévriers. Il obéit pour vous faire plaisir et non par goût de l’obéissance mais vous n’obtiendrez JAMAIS avec un lévrier écossais ce que l’on peut obtenir, par exemple, d’un berger allemand. Si tel est votre rêve, passez votre chemin ! Non pas que ce soit techniquement impossible mais il y perdrait sa joie de vivre.

Le port du collier ne pose généralement pas de problème et il tire peu sur la laisse ce qui est indispensable pour un chien de cette taille.

Rappelons que ce lévrier pratique avec bonheur l’obéissance et l’agility à l’étranger.

 

Un athlète accompli

C’est un coureur de demi-fond, robuste et endurant qui a régulièrement besoin de libérer sa formidable énergie en se défoulant dans de grands espaces.

Nombreux sont les propriétaires à posséder 2 deerhounds… et plus… pour jouir du spectacle impressionnant de leurs folles galopades, leurs bonds prodigieux, leurs courses effrénées derrière un gibier imaginaire !

Si vous le pouvez, offrez-lui le plaisir de chasser derrière un leurre puisque la chasse lui est interdite : frissons garantis pour les chiens et les maîtres !

Voir notre onglet « travail » pour les renseignements concernant la pratique d’une discipline sportive.

 

 

 

  • budget

    prix du chiot : 1000/1200 €

     

    NOURRITURE pour 1 deerhound

    CROQUETTES DE BONNE QUALITE

    50 € /mois (achat en ligne,)
    70/80 € (enseigne locale),

    35/40 € (regroupement achats clubs)

    NOURRITURE MENAGERE

     

    • ᅠFRAIS VÉTÉRINAIRES ESTIMATIFS

    (variables en fonction des régions)

    - vaccins annuels : comme les autres chiens

    - vermifuges : au poids de chien

    - une blessure, antibios, anesthésie locale et points de suture : 100 € environ

    - opération chaîne mammaire : 250/300 €

    - stérilisation : 250 € (femelle), 130 € ( mâle)

    - opération dilatation-retournement : 300/500 €

     

    Pour le chiot :

    visites plus fréquentes chez le vétérinaire

    (vermifuges, compléments éventuels)

    nourriture quantitativement moins importante dans les premiers mois mais qualitativement irréprochable.

    Le pic en quantité de nourriture : 9 à 18 mois.

    ASSURANCE

    comprise avec votre habitation, ne pas oublier de le signaler, attention la couverture se limite généralement  aux dommages à autrui, hors cadre entraînement et compétitions pour ceux qui pratiqueront une activité de travail.

     

    La LICENCE  SCC chien de travail : 10 € pour tous les chiens LOF déclarés sur la licence,  couvre les dommages à autrui dans le cadre de l'activité (y compris entraînement). Cette licence couvre également les frais vétérinaires jusqu'à 1500 € en cas d'accident lors d'une compétition pour le premier lévrier de la liste (compter 3 € sup par chien pour étendre cette garantie aux autres chiens).

  • alimentation

    La croissance du chiot entre 3 et 12 mois est excessivement rapide mais délicate car c'est à ce moment-là qu'il construit son squelette : le suivi d’un vétérinaire, bien au fait de la croissance des races géantes et de votre éleveur s'impose.

     

    Le surdosage (alimentation trop riche) peut s'avérer dramatique  : certaines croquettes du commerce ou vendues en cabinet vétérinaire ciblées chiots géants sont sur-dosées.
    Le sous-dosage ou des croquettes de mauvaise qualité  le sont tout autant au moment où le chien se construit.
    Dans les 2 cas, des déformations graves et irréversibles peuvent s'installer.

    Nous ne pouvons rester que dans les généralités, chaque chiot ayant un régime à adapter en fonction de son propre métabolisme.

     

    Suivez d'abord les instructions de l'éleveur, il n'est pas bon de changer d'alimentation lorsque le chiot est jeune, si vous devez le faire, attendez ses 6/7 mois et faites-le très progressivement.


    Contactez votre éleveur à chaque interrogation,  les propriétaires des autres chiots de la portée, si vous êtes inscrit à un Club de travail Lévriers, l'expérience des autres propriétaires, la comparaison avec d'autres chiots de grande race pourra sans doute vous être utile.

     

  • entretien

    Cet ancien chasseur des rudes Highlands possède un poil dur et épais qui le protège du froid, de l’humidité et de la chaleur.


    Comme pour tous les lévriers, un poil entretenu retient peu les odeurs.
    Un étrillage régulier par semaine suffit pour éliminer nœuds, saletés et poils morts.
    Faute d'étrillage régulier, les dreadlocks s'installeront sur les cuisses, puis le poitrail, et votre chien finira par ressembler à un bobtail ! Il ne restera alors qu'une solution : le tondre...

    Le manteau n'est utile que pour les balades sous la pluie et pour permettre à votre deerhound de se jeter sur son fauteuil préféré dès son retour sans inonder votre salon !

     

    Votre scottish deerhound apprécie un lit, un vieux canapé, un matelas ... autant d'endroits confortables qui le préserveront des hygromas des races géantes.
    Les hygromas (ou bursites) des coudes sont douloureux, inesthétiques et parfois difficiles à faire dispararaître.

     

     

  • à propos du chiot

    3 mois/6 mois

    Pas trop d'exercice, le laisser dormir et se dépenser comme il le souhaite, ne pas le solliciter car il ne connait pas de lui même ses limites.

    Veiller à lui ménager des temps de repos à l'écart des chiens adultes si ces derniers sont joueurs.

    L'utilisation régulière d'escaliers pendant sa croissance est fortement déconseillée.

     

    Habituer le chiot à rencontrer enfants et d'autres animaux dès son plus jeune âge,
    le promener dans la foule, lui faire connaître les bruits inhabituels (feux d'artifice, trains, etc...).

  • Deerhounds en chiffres

    En 1990, la population deerhound avoisinait les 2000 sujets en Angleterre.
    En France, après plusieurs tentatives dans les années 20/30, il faudra attendre 1976 et l'importation de sujets britaniques par Mme Vinen (toujours éleveuse de deerhounds en Touraine) pour voir durablement s'implanter la race sur notre sol.
    La race est aujourd'hui présente dans toute l'Europe, les Etats-Unis et l'Australie.

     

    Nombres d'inscriptions au LOF
    (à titre provisoire) en France (sources SCC) :

    de 1969 à 1977 en France : aucune inscription

    de 1978 à 1985 : de 1 à 15 par an

    de 1986 à 2004 : de 7 à 26 par an

     

    Tableau comparatif France / Angleterre
    pour ces 10 dernières années :

     

                       SCC         KC

    2005            11         264

    2006            32         252

    2007              0          327

    2008             37         309

    2009             17         324

    2010             20         256

    2011             36         237

    2012            34         260

    2013            29         236

    2014            46         234

     

  • Scottish deerhound et Irish wolfhound  : comment les différencier ?

    femelles : mini 71 cm

    moyen : 76 cm  pour 36,5 kg

     

    mâles  : mini 76 cm

    moyen : 45,5 kg pour 80 cm

     

    couleurs : tous les gris

    femelles  : mini 71 cm pour 40,5 kg

     

    mâles mini : 79 cm pour 54,5 kg

     

    taille recherchée mâle : 81/86 cm

     

    couleurs : tous les gris + froment

 

Scottish Deerhounds pour les bleus